Financement adoption

Questions relatives aux premières démarches et à l'agrément.

Re: Financement adoption

Message non lupar NatachaLaurent » Ven 10 Nov 2017 12:46

chrischris a écrit:
NatachaLaurent a écrit:[
Ah merci, effectivement je n'avais pas vu le dilemne sous cet angle. Et avec ma naiveté des débuts, je me suis dit que nous partions quand même tous sur un pied d'égalité pour ce point que nous ayons des enfants ou pas. Merci pour les renseignements.

Natacha


Pour compléter la réponse de Delphine, il faut aussi savoir que selon vos âges, vous ne pourrez pas être proposés en Conseil de Famille. Ce critère est officieux mais les départements mettent une limite. Dans certains départements, c'est 35 ans à la date de l'agrément, dans d'autres, cela pourra être 40 ans....

Seul votre département ou l'EFA de votre département pourra vous renseigner sur la politique de celui-ci


Bonjour chrischris,

Merci pour l'information, je vais effectivement demander à l'EFA s'ils ont l'information sinon, je demanderai de toute façon à notre Assistant social, nous ne l'avons pas encore rencontré mais il avait l'air très gentil au téléphone.

Merci encore pour l'information
NatachaLaurent
 
Messages: 6
Enregistré le: Ven 15 Sep 2017 12:33

Re: Financement adoption

Message non lupar Aurore » Ven 10 Nov 2017 12:55

On ne vous a pas donné ce renseignement lors de la première réunion obligatoire ? Les critères pour adopter un pupille dans notre département nous ont clairement été énoncés. Au moins on sait à quoi s'attendre...
Aurore
 
Messages: 52
Enregistré le: Lun 24 Juil 2017 20:07

Re: Financement adoption

Message non lupar Anne74 » Ven 10 Nov 2017 17:22

Dans notre département (74), les bébés nés sous X ou nés sous le secret sont confiés à des couples dont la moyenne d'âge est inférieure à 35 ans me semble-t-il. Je crois qu'il s'agit de l'âge au moment du dépôt du dossier de demande d'agrément. Pour les autres enfants pupilles, l'ASE cherche la famille qui correspond le mieux à l'enfant, les critères sont alors les contours de ce qui est possible pour chaque postulant.
Du côté du financement d'une procédure à l'international, je vous conseille d'aller regarder du côté des fiches pays sur le site de la MAI, de regarder les fiches des OAA et de l'AFA. Cela varie beaucoup d'un pays à l'autre, cela évolue aussi vite dans le temps. Par exemple en Haïti, la procédure est d'environ 18000.00€ aujourd'hui et à cela il faut ajouter le coût des 2 voyages (2 semaines + 10 jours en moyenne) ce qui équivaut à une procédure aux alentours de 25000.00€. De ce fait quand l'AS vous pose des questions autours du financement, peut-être veut-elle tout simplement vous amener vers cette réalité : l'adoption a un coût, et selon les contours de votre projet vous pouvez d'ore et déjà avoir une idée de ce coût. Par ailleurs je pense aussi au post-adoption car si nous avons droit au congé d'adoption de 10 semaines, il est conseillé de prendre un congé parental afin de prendre le temps de construire le lien. Or l'allocation du congé parental ne couvre pas un salaire aussi faut-il aussi se poser la question de combien de temps on envisage de rester aux côtés de son enfant (à priori bien entendu) et comment cela se financera.
Anne
Anne74
 
Messages: 2
Enregistré le: Ven 10 Nov 2017 11:11

Re: Financement adoption

Message non lupar NatachaLaurent » Dim 12 Nov 2017 15:23

Aurore a écrit:On ne vous a pas donné ce renseignement lors de la première réunion obligatoire ? Les critères pour adopter un pupille dans notre département nous ont clairement été énoncés. Au moins on sait à quoi s'attendre...


Bonjour Aurore,
Non nous n'avons pas eu cette information, aucun critère concernant les pupilles ne nous a été stipulé. L'accent a surtout été mis sur le fait qu'il y avait peu de bébés et beaucoup d'enfants à besoin spécifiques.
NatachaLaurent
 
Messages: 6
Enregistré le: Ven 15 Sep 2017 12:33

Re: Financement adoption

Message non lupar kaakook29 » Dim 12 Nov 2017 17:27

Anne74 a écrit:... congé d'adoption de 10 semaines, ... congé parental afin de prendre le temps de construire le lien. Or l'allocation du congé parental ne couvre pas un salaire aussi faut-il aussi se poser la question de combien de temps on envisage de rester aux côtés de son enfant (à priori bien entendu) et comment cela se financera.
Anne


Bonjour Anne,

Certes l'allocation ne couvre pas un salaire, je suis d'accord... Mais le calcul est à faire entre le cout de la nourrice, creche, garderie, cantine, centre aéré... que l'enfant devra frequenter lorsque les 2 parents travaillent... De plus l'allocation de congé parental est non imposable... donc par la suite, on s'y retrouve bien plus car moins de revenus déclarés donnent plus de droit pour les aides diverses et variés...

Je vais presenter mon vécu:

Ma femme a pris son congé parental apres 12 semaines de congé d'adoption sur les 22 semaines de notre congé d'adoption partagé ( 2 enfants adoptés en meme temps)..

J'ai conservé mon salaire car j'ai repris le travail suite à mon congé d'adoption. Ma femme est resté 8 mois et demi en congé parental sur les 14 mois prévu. Elle touchait 1150 euros par mois soit 350 euros de moins que son salaire... Le cout de la cantine,garderie, centre aéré pour 2 enfants en Grande section de maternelle nous serait revenu à 300 euros au mois... Ma femme doit faire 25 kms pour son travail...

A savoir l'adoption de nos 2 enfants lui permet d'avoir 6 trimestre supplementaire pour sa retraite que l'on aurait pu partagé mais je lui laisse car je suis soumis à regime social particulier qui permet de valider differement mes trimestres pour la retraite grace à des bonifications selon mes missions professionneles.

Soit 8 mois et demi de presence constant de maman avec les enfants pour preparer au mieux par la suite la separation douce vers le systeme de garde scolaire et extra-scolaire. elle a pu les accompagner au mieux et les stimuler et permettre de rattraper les classes de Petites section et moyenne qu'ils n'avaient pas effectués.

Certes le congé parental crée une baisse de revenus mais cela doit etre calculé pour voir la difference avec le systeme de garde mis en place lors des abscences pour travail...

De plus, les allocations de congé parental ne sont pas imposables... Nous avons baissés de Revenus fiscal de reference, ce qui signifie que l'on rentre dans presque tous les barèmes pour les aides cantines, garderie, augmentation des allocations familliales et j'en oublie certains encore.

Nous ne regrettons rien car nos enfants ont pu etre bien suivi, car beaucoup de rdv médicaux pour des enfants arrivés en bonne santé...ophtalmo, COCA, orthophoniste, ORL, examens parasitologiques ( tres chiants et se prolongeant dans le temps, presqu'une année)... Mais nous avons adoptés des enfants en bonne santé et qui avait un dossier medicale si complet et si rassurant lors de l'apparentement...

Des enfants ne parlant pas Français avant leur scolarité, des enfants découvrant les codes sociaux Français qui est si discriminatoire surtout par le systeme scolaire Français... Nous n'avons pas pu les scolariser dans une classe inferieures... Ils auraint fallu monter un dossier MDPH ( maison departemental Personne handicapé) pour pouvoir effectuer cela... Mes enfants doivent ils etre traiter comme des handicapés car ils sont justes nés ailleurs qu'en France et n'ayant pas le Français comme langue maternelle...

Pour pallier tout cela, nous avons fait le choix que l'un de nous ( le plus faible salaire du couple) prenne un congé parental pour accompagner aux mieux nos enfants...

Donc oui le congé parental, vous faits perdre un peu de votre salaire, mais il vous fait gagner en attachement, en amour et en complicité avec vos enfants....

Nous avons fait les calculs et simulations pour savoir quel serait le meilleur choix, apres chaque situation est differente et chaque employeur ne verra pas toujours d'un bonne œil, un congé d'adoption et un congé parental...Les employeurs considèrent souvent que seuls les naissances ouvrent des droits en matiere de congé parental...
Papa 33 ans de Jumeaux mixte nés 2011 (Madagascar 2016)
Avatar de l’utilisateur
kaakook29
 
Messages: 196
Enregistré le: Mar 12 Jan 2016 22:08

Re: Financement adoption

Message non lupar Anne74 » Dim 12 Nov 2017 17:39

Bonjour,
je ne suis pas rentrée dans les détails, merci de l'avoir fait pour montrer un exemple concret de ce que signifie rester aux côtés de son/ses enfant(s) bien au-delà de l'aspect financier. Regarder par la création du lien afin de faire famille revient toujours à évoquer le besoin de temps. Ce besoin de temps est propre à chaque enfant, à chaque histoire, il est essentiel. Au final, la question de l'AS, les demandes qui peuvent sembler intrusives, montrent qu'elles ouvrent sur une question essentielle : créer le lien !
Anne
Anne74
 
Messages: 2
Enregistré le: Ven 10 Nov 2017 11:11

Re: Financement adoption

Message non lupar ABC » Dim 12 Nov 2017 20:06

Il est vrai que la question de la disponibilité post-adoption, pendant les premiers mois a été bcp discutée avec notre AS et occupe une part importante de son rapport.
Notre petit garçon n'est pas encore avec nous, mais si tout se passe bien (comprendre si mon mari n'est pas licencié entre temps, ce que nous avons cru en aout, deux jours avant d'être apparentés), nous aurons ses 10 semaines de congés adoption (+ 4 semaines de congés payés que mon mari à accumuler) à passer tous les trois ensemble.
En effet, étant à mon compte et me dégageant un revenu trop faible pour être indemnisée dignement en congé adoption, c'est mon mari qui le prendra, et moi, je stopperais simplement mon activité (la différence de revenus sera mineure et à moi de cravacher pour rattraper ce manque à gagner avant le départ ...) ou je la ralentirais très fortement (peut-être que je reprendrais 6 à 10h de travail par semaine pour ne pas perdre mon gros client professionnel mais que je n'accepterais aucun nouveau contrat. Sachant que je travaille à domicile, cela devrait être faisable.

Nous avons donc toujours argumenté en ce sens, que ce soit auprès de notre AS, que de notre OAA, à savoir que nous passerons près de 4 mois ensemble et il est vrai que ça a toujours été relevé positivement dans nos différents entretiens.

Notre petit ayant 6 ans, et les démarches auprès des écoles pour le scolariser très ponctuellement ou progressivement en maternelle ayant été infructueuses pour le moment, nous serions contraints de le scolariser en CP un mois après son arrivée. C'est impensable pour moi, il me semble aujourd'hui essentiel d'avoir ce temps ensemble. Le temps de prendre le temps.
agrément pour un enfant de moins de 6 ans en avril 2015
ABC
 
Messages: 175
Enregistré le: Mar 15 Avr 2014 16:39
Localisation: Cher

Re: Financement adoption

Message non lupar Aurore » Mar 14 Nov 2017 10:39

Je trouve intéressant qu'il faille déjà réfléchir au financement après l'arrivée de l'enfant. J'avoue que nous ne nous sommes pas trop penchés sur la question pour le moment, mais cette conversation va nous y inciter.

Notre situation est compliquée par ma belle-fille : comme elle est en garde alternée, je ne sais jamais si elle compte comme un enfant pour le couple ou pas, et ça change bien des choses. D'une part pour les allocations que l'on pourrait toucher (rien du tout si elle n'est pas prise en compte à une petite somme si elle compte... compliqué par le fait que la maman touche déjà elle les aides). D'autre part pour la durée du congé parental : je sais que c'est 1 an à compter de l'arrivée de l'enfant au foyer, mais est-ce toujours le cas si on a déjà un enfant au foyer ?

N'ayant jamais touché aucune prestation familiale, c'est un peu l'inconnu pour nous... Aviez-vous été vous renseigner auprès de la CAF au cours de la procédure ?

Par contre, il est évident que nous prendrons le maximum possible du congé parental, mais que ce sera partagé (je ne pourrai pas prendre plus de 6 mois, sinon je perdrai le bénéfice de mon poste et je n'en trouverai aucun d'aussi proche de notre domicile).
Aurore
 
Messages: 52
Enregistré le: Lun 24 Juil 2017 20:07

Re: Financement adoption

Message non lupar EloLeLoup » Mar 14 Nov 2017 15:37

Bonjour,

C'est une question intéressante qui débouche ici, alors même qu'on la trouve intrusive au départ (et pour l'épargne elle l'est!).

Nous avions eu la question sous le même angle par notre AS "avez vous pensé au financement d'une adoption internationale et quid du financement du congé parental si vous en prenez 1". Nous avions indiqué avoir déjà commencé à économiser (nous avons d'ailleurs fait un mariage en petit comité à moindre cout , histoire de garder notre épargne). Et nous avions calculé (presque à l'euro près!) que nos économies nous permettraient de tenir au moins 6 mois de congé parental. AU final, un petit pupille de 4 ans est venu rejoindre notre famille et du coup, comme nous n'avions plus à financer l'international, j'ai pu prendre un congé parental jusqu'aux 1 an de son arrivée et compléter de 2 mois sans solde (zero euro donc) jusqu'à la rentrée scolaire.

Le financement d'un adoption c'est clairement la procédure ET la disponibilité. Et c'est indispensable, surtout pour un petit/grand, encore plus pour un plus grand.

Nous partons sur un 2eme agrément et cela fait partie des points un peu bloquants actuellement car les caisses sont vides et que les chances de se voir attribuer un second pupille sont infimes. Il va donc falloir financer ET la procédure à l'étranger si une OAA veut bien de nous ET le congé adoption et parental (sans priver la famille d'une vie quotidienne et de vacances et activités durant la période d'attente). Il est possible que nous n'échappions pas à un emprunt cette fois...

Je dirais pour conclure auprès de celle qui a lancé le post, d'évoquer comment vous allez vous y prendre pour financer cette adoption (plutôt que sur le montant déjà épargné) et de démontrer en prenant un postulat de 3 ou 4 ans, quelles sommes sont raisonnablement envisageables. Un dernier conseil, ce serait l'occasion surement de réduire vos dépenses générales en posant votre budget poste par poste, vous risquez de découvrir un beau potentiel d'économies (renégocier vos contrats d'assurance, renégocier votre emprunt immo, faire des menus et listes de courses pour baisser le budget alimentaire...). C'est l'occasion de montrer que vous êtes pleins de ressources (autres que financières) et que quand vous êtes motivés par un projet vous vous y lancer corps et âmes par tous les moyens!

bon courage pour la suite!
EloLeLoup
 
Messages: 29
Enregistré le: Mar 31 Mar 2015 10:29

Re: Financement adoption

Message non lupar Aurore » Mar 14 Nov 2017 17:40

EloLeLoup a écrit:Je dirais pour conclure auprès de celle qui a lancé le post, d'évoquer comment vous allez vous y prendre pour financer cette adoption (plutôt que sur le montant déjà épargné) et de démontrer en prenant un postulat de 3 ou 4 ans, quelles sommes sont raisonnablement envisageables. Un dernier conseil, ce serait l'occasion surement de réduire vos dépenses générales en posant votre budget poste par poste, vous risquez de découvrir un beau potentiel d'économies (renégocier vos contrats d'assurance, renégocier votre emprunt immo, faire des menus et listes de courses pour baisser le budget alimentaire...). C'est l'occasion de montrer que vous êtes pleins de ressources (autres que financières) et que quand vous êtes motivés par un projet vous vous y lancer corps et âmes par tous les moyens!


Je crois que nous n'échapperons pas au prêt. Nous avons déjà revu nos dépenses quand nous avons économisé pour notre mariage et notre voyage de noces. Nous pouvons faire un peu moins de dépenses "en extra" mais côté budget alimentaire, assurances, emprunt etc. nous sommes déjà au minimum de ce que nous pouvons. Et il faut compter que nous allons devoir revendre notre maison pour racheter car actuellement il nous manque une chambre, et ça va forcément empiéter sur notre budget. Néanmoins, en faisant attention je pense que nous pourrons mettre une bonne somme de côté chaque mois et le prêt pourra être vu au minimum.
Aurore
 
Messages: 52
Enregistré le: Lun 24 Juil 2017 20:07

PrécédenteSuivante

Retourner vers Agrément