Financement adoption

Questions relatives aux premières démarches et à l'agrément.

Re: Financement adoption

Message non lupar Delphine » Jeu 9 Nov 2017 12:09

Bonjour,
je suis étonnée, pour ne pas dire choquée, que l'AS veuille autant rentrer dans le détail des finances.
Elle n'est pas là pour vérifier que vous aboutirez, mais uniquement pour évaluer si vous êtes une famille "suffisamment bonne" (psychologiquement, socialement, matériellement) pour adopter un enfant. Donc OK pour vérifier vos revenus et vos crédits... mais vos comptes épargnes, je trouve que ça ne la regarde pas !

En plus, techniquement, il ne vous est pas totalement impossible d'adopter en France. Vous pourriez très bien, même si c'est hyper rare, adopter un pupille à particularité légère ou un petit-grand au passé compliqué (voire un enfant ré-abandonné après un échec d'adoption), ou simplement un bébé en parfaite santé mais pour lequel la mère de naissance a émis le souhait qu'il soit adopté par une famille ayant déjà des enfants (rarissime, mais c'est déjà arrivé).

Bon, il est clair que vous avez bien plus de chances pour une adoption internationale, et d'ici à ce qu'il vous faille financer le gros de la procédure, vous avez du temps devant vous... mais peut-être pas tant que ça ; et c'est là qu'il faudra que vous fassiez attention. Il est arrivé que des postulants (AFA-Chine) se voient dans l'obligation de refuser un apparentement parce qu'ils n'avaient pas encore les fonds pour financer le voyage et le séjour : ils tablaient sur une attente de 2 ans pour avoir le temps de faire des économies et ont été appelés moins de 6 mois après l'envoi du dossier ! Peut-être que cette AS a eu vent de cette histoire et veut désormais s'assurer que ça n'arrivera pas ! Mais une simple mise en garde pourrait suffire, plutôt qu'une vérification de vos comptes épargnes.
Quoiqu'il en soit, l'AFA demande désormais aux postulants qui envoient leur dossier en Chine s'ils ont déjà les fonds nécessaires, au cas où ça irait très vite. (Pour info, les coûts de dossier + procédure + voyage pour une adoption en Chine varient entre 12 et 17.000 euros, et si vous pensez partir avec ta belle-fille, il faudra prévoir un peu plus, forcément.)
maman de 4 enfants : S. 13 ans, E. 12 ans, A. 4 ans et L. 4 ans
Avatar de l’utilisateur
Delphine
 
Messages: 475
Enregistré le: Ven 30 Mai 2008 09:20

Re: Financement adoption

Message non lupar Aurore » Jeu 9 Nov 2017 12:59

En effet, nous ne pouvons adopter en France car mon mari est déjà papa, et que nous sommes limites au niveau de l'âge (41 ans pour lui, 37 pour moi). Cela nous avait été annoncé dès notre réunion obligatoire et ça a été un petit coup de massue d'autant que ma belle-fille a très très envie qu'on ait un enfant avec son papa. L'AS que j'ai eue au téléphone m'a confirmé que nous ne pourrions adopter en France, du moins dans notre département (mais de ce que j'ai lu depuis il y a très peu de chances qu'un autre département nous accepte). Je pense qu'elle nous le redira quand nous aurons notre rendez-vous (le 5 décembre également !)

chrischris a écrit:
Aurore a écrit: J'avais calculé jusqu'à 15000€, et on va malheureusement devoir se limiter aux pays où les frais sont moindres .


Malheureusement, selon votre projet et vos âges, vous n'aurez pas forcément le choix du pays :( Il faut savoir que c'est tellement difficile d'être retenus par un OAA que l'on saute de joie quand cela arrive. Et s'ils vous orientent vers un pays où les coûts sont plus élevés que 15 000 euros, aurez-vous le coeur de refuser ?

Je conçois que c'est très difficile à entendre et j'en suis désolée.

Bonne chance à vous


Nous en sommes conscients mais c'est vrai que 30000€ c'est une somme énorme. Je pense qu'on peut raisonnablement aller jusqu'à 20000€. Encore un obstacle auquel on n'avait pas pensé :|

Delphine a écrit:Bon, il est clair que vous avez bien plus de chances pour une adoption internationale, et d'ici à ce qu'il vous faille financer le gros de la procédure, vous avez du temps devant vous... mais peut-être pas tant que ça ; et c'est là qu'il faudra que vous fassiez attention. Il est arrivé que des postulants (AFA-Chine) se voient dans l'obligation de refuser un apparentement parce qu'ils n'avaient pas encore les fonds pour financer le voyage et le séjour : ils tablaient sur une attente de 2 ans pour avoir le temps de faire des économies et ont été appelés moins de 6 mois après l'envoi du dossier ! Peut-être que cette AS a eu vent de cette histoire et veut désormais s'assurer que ça n'arrivera pas ! Mais une simple mise en garde pourrait suffire, plutôt qu'une vérification de vos comptes épargnes.
Quoiqu'il en soit, l'AFA demande désormais aux postulants qui envoient leur dossier en Chine s'ils ont déjà les fonds nécessaires, au cas où ça irait très vite. (Pour info, les coûts de dossier + procédure + voyage pour une adoption en Chine varient entre 12 et 17.000 euros, et si vous pensez partir avec ta belle-fille, il faudra prévoir un peu plus, forcément.)


On ne compte pas du tout sur l'adoption nationale, on est lucides de ce côté-là. Même si un bébé n'est pas notre premier vœu et que nous nous orienterions plutôt vers un enfant de 4/5 ans, il n'y a que très peu de chances d'être apparentés en France.

Je n'avais pas pensé que si la procédure était plus rapide que 3 ou 4 ans il fallait en effet avoir l'argent disponible. Au moins maintenant qu'on est au courant il va falloir qu'on réfléchisse sérieusement sur comment faire pour ne pas avoir de problèmes le moment venu. Quant à y aller avec ma belle-fille, je pense que ça dépendra de nombreux facteurs, et forcément le budget entrera en ligne de compte.
Aurore
 
Messages: 52
Enregistré le: Lun 24 Juil 2017 20:07

Re: Financement adoption

Message non lupar chrischris » Jeu 9 Nov 2017 13:55

NatachaLaurent a écrit:[
Ah merci, effectivement je n'avais pas vu le dilemne sous cet angle. Et avec ma naiveté des débuts, je me suis dit que nous partions quand même tous sur un pied d'égalité pour ce point que nous ayons des enfants ou pas. Merci pour les renseignements.

Natacha


Pour compléter la réponse de Delphine, il faut aussi savoir que selon vos âges, vous ne pourrez pas être proposés en Conseil de Famille. Ce critère est officieux mais les départements mettent une limite. Dans certains départements, c'est 35 ans à la date de l'agrément, dans d'autres, cela pourra être 40 ans....

Seul votre département ou l'EFA de votre département pourra vous renseigner sur la politique de celui-ci
chrischris
 
Messages: 165
Enregistré le: Mar 22 Nov 2011 14:27

Re: Financement adoption

Message non lupar Aurore » Jeu 9 Nov 2017 14:28

chrischris a écrit:Pour compléter la réponse de Delphine, il faut aussi savoir que selon vos âges, vous ne pourrez pas être proposés en Conseil de Famille. Ce critère est officieux mais les départements mettent une limite. Dans certains départements, c'est 35 ans à la date de l'agrément, dans d'autres, cela pourra être 40 ans....

Seul votre département ou l'EFA de votre département pourra vous renseigner sur la politique de celui-ci


Dans notre département, c'est la moyenne d'âge du couple (38 ans) qui est retenu, et il me semble que ce n'est pas au moment de l'agrément mais de l'apparentement...
Aurore
 
Messages: 52
Enregistré le: Lun 24 Juil 2017 20:07

Re: Financement adoption

Message non lupar chrischris » Jeu 9 Nov 2017 15:54

Aurore a écrit:
Dans notre département, c'est la moyenne d'âge du couple (38 ans) qui est retenu, et il me semble que ce n'est pas au moment de l'agrément mais de l'apparentement...


Oui, effectivement, j'apportais cette précision à Natacha pour qu'elle puisse se renseigner auprès de son CG.

38 ans, au moment de l'apparentement, je trouve cela très restrictif. Cela voudrait dire que les postulants devraient avoir au meilleur des cas 33 ans au moment de l'agrément (en comptant 5 ans de délai) ? Cela réduit sacrément le nombre de candidats possibles.
chrischris
 
Messages: 165
Enregistré le: Mar 22 Nov 2011 14:27

Re: Financement adoption

Message non lupar Delphine » Jeu 9 Nov 2017 16:09

Aurore a écrit:Je n'avais pas pensé que si la procédure était plus rapide que 3 ou 4 ans il fallait en effet avoir l'argent disponible. Au moins maintenant qu'on est au courant il va falloir qu'on réfléchisse sérieusement sur comment faire pour ne pas avoir de problèmes le moment venu. Quant à y aller avec ma belle-fille, je pense que ça dépendra de nombreux facteurs, et forcément le budget entrera en ligne de compte.

Eh bien, je ne sais pas où en est votre réflexion quant à vos ouvertures, mais si vous orientés votre projet vers un enfant de 4-5 ans avec une ouverture à des particularités médicales (fente labio-palatine et cardiopathie "moyenne" à "complexe" notamment), vous aurez probablement des pistes qui s'ouvriront à vous assez rapidement. Le délai d'aboutissement, ensuite, est assez variable selon le pays, l'opérateur (AFA ou OAA), et surtout selon la chance...

Pour être un peu plus précise concernant les frais : pour notre dernière procédure on a dû payer les premiers frais dès l'envoi du dossier en Chine (environ 2000 euros, pour les légalisations, puis l'envoi du dossier, son enregistrement et sa traduction), et le reste après l'apparentement : voyage et séjour quand on a eu le feu vert pour partir en Chine (1 mois après l'apparentement, donc 7 mois après l'envoi du dossier pour nous) et enfin les frais de procédure, dans le pays, 1 mois plus tard.
Quand on passe par un OAA, il y a des frais d'organisme en plus, à verser en différentes étapes.

Nous sommes nombreux à avoir financé une ou plusieurs procédures sans rouler sur l'or... en faisant appel aux familles (vos parents ne serait-ils pas d'accord de vous prêter de l'argent ?), ou au pire aux banques...
maman de 4 enfants : S. 13 ans, E. 12 ans, A. 4 ans et L. 4 ans
Avatar de l’utilisateur
Delphine
 
Messages: 475
Enregistré le: Ven 30 Mai 2008 09:20

Re: Financement adoption

Message non lupar Aurore » Jeu 9 Nov 2017 16:52

chrischris a écrit:38 ans, au moment de l'apparentement, je trouve cela très restrictif. Cela voudrait dire que les postulants devraient avoir au meilleur des cas 33 ans au moment de l'agrément (en comptant 5 ans de délai) ? Cela réduit sacrément le nombre de candidats possibles.


Je ne pourrais être affirmative. Les personnes menant la réunion ont avoué du bout des lèvres que ce critère était assez drastique et que selon elles il devrait être revu. Comme il y a très très peu de possibilités d'adoption dans mon département, ce ne serait pas si surprenant que ça...

Delphine a écrit:Eh bien, je ne sais pas où en est votre réflexion quant à vos ouvertures, mais si vous orientés votre projet vers un enfant de 4-5 ans avec une ouverture à des particularités médicales (fente labio-palatine et cardiopathie "moyenne" à "complexe" notamment), vous aurez probablement des pistes qui s'ouvriront à vous assez rapidement. Le délai d'aboutissement, ensuite, est assez variable selon le pays, l'opérateur (AFA ou OAA), et surtout selon la chance...

Pour être un peu plus précise concernant les frais : pour notre dernière procédure on a dû payer les premiers frais dès l'envoi du dossier en Chine (environ 2000 euros, pour les légalisations, puis l'envoi du dossier, son enregistrement et sa traduction), et le reste après l'apparentement : voyage et séjour quand on a eu le feu vert pour partir en Chine (1 mois après l'apparentement, donc 7 mois après l'envoi du dossier pour nous) et enfin les frais de procédure, dans le pays, 1 mois plus tard.
Quand on passe par un OAA, il y a des frais d'organisme en plus, à verser en différentes étapes.

Nous sommes nombreux à avoir financé une ou plusieurs procédures sans rouler sur l'or... en faisant appel aux familles (vos parents ne serait-ils pas d'accord de vous prêter de l'argent ?), ou au pire aux banques...


Pour le moment, nous en sommes au début de nos réflexions. Nous ne sommes pas très ouverts sur l'âge (5 ans est vraiment un maximum pour nous) ni sur des particularités trop importantes (mais des choses plutôt simples ne nous rebutent pas). Donc je pense que ça peut prendre du temps...

Nous ne voulons pas demander à nos familles. D'une part car nos parents sont très loin de rouler sur l'or (et ils doivent aider nos plus jeunes frères et sœurs). D'autre part mon mari et moi considérons que ce n'est pas à nos parents d'assumer notre choix. Nous avons toujours décidé de ne pas demander d'aide pour aucune étape de notre vie, et nous tenons vraiment à poursuivre en ce sens pour ne rien devoir à personne. Après, je ne doute pas que spontanément ils vont vouloir nous aider, mais dans tous les cas ce sera une aide très très limitée.
Aurore
 
Messages: 52
Enregistré le: Lun 24 Juil 2017 20:07

Re: Financement adoption

Message non lupar ABC » Jeu 9 Nov 2017 17:48

Bonjour,

Je suis absolument effarée de l'intrusion de l'AS dans vos finances. Pour moi, elle dépasse clairement son rôle qui est de s'assurer que vous êtes en mesure, y compris matériellement parlant, d'accueillir un enfant adopté, mais pour cela, pas besoin d'avoir une grosse épargne ni un revenu monstrueux ... Et puis, comme cela a été dit plus haut, elle n'est pas là pour juger de la possibilité d'aboutissement du projet, elle peut vous mettre en garde oui, mais pas vous bloquer ...

Pour notre agrément, nous avions simplement du indiquer nos revenus sur le dossier de demandes d'agrément, ainsi que nos charges et crédit, sans justificatif de mémoire (peut-être une feuille de paie et d'impot, mais rien de plus !)


De plus, même si vous ne vous faites pas d'illusions pour un pupille, votre projet peut encore évoluer ou correspondre au profil d'un enfant, dans un autre département par exemple.
Et puis, votre situation financière actuelle n'est pas celle de demain : un changement professionnel, un héritage (oui, c'est pas gai, mais ça arrive), un revirement de situation (primes, augmentation, gain au loto ;) ) ...
J'ai une connaissance qui s'est fermée d'elle même à l'internationale pdt son agrément, estimant qu'ils n'avaient pas les moyens. Résultat, un an après, ils modifient leur notice, parce que M. a fait énormément d'heures supp, Mme a changé de grade et la revente inattendue d'un bien familial oublié a eu lieu ...




Pour être précise, concernant notre procédure en Côte d'Ivoire, via OAA : nous avons versés actuellement 6000€ dont 500€ à l'acceptation par l'OAA (donc unique somme nécessaire dès le départ, et encore, cela peut vous prendre un peu de temps après l'agrément), 1200€ lors de l'envoi du dossier (nécessaire 3/4 mois après, pas de frais de traduction ou de légalisation pour nous) et le reste à l'apparentement (soit 1 an et demi après dans notre cas, car enfant grand et à besoin spécifique, souvent 2 ans/2 ans et demi dans notre OAA). Il nous restera 800€ à payer au moment du jugement, puis le voyage (2000€ estimés) et la vie sur place (1000€ estimés) soit environ 10 000€ tout compris.

Au moment de l'acceptation par notre OAA qui travaille avec plusieurs pays d'Afrique, nous avons été très clairs, nous n'avions à peine 4000/5000€ de côté puisque nous venions d'achever la réno de notre maison et je venais de créer mon entreprise et je coutais à mon foyer sans rapporter quoi que ce soit ... Notre épargne se creusait plus qu'elle ne s'emplissait. Ils nous ont naturellement orienté vers un pays "peu" couteux (le Togo et le Burkina Faso sont également dans ces couts-là) et n'ont pas cherché à savoir comment nous ferions. Ils nous ont simplement demandé d'y réfléchir. Ils savaient que nous avions au moins une ou deux années pour trouver le financement, et qu'au pire (au pire du pire), si ça allait très vite, nous avions nos familles pour nous dépanner ...
Parce que, même si c'est gênant, embêtant, frustrant ou difficile pour eux, il s'agit d'un projet de vie partagée par toute la famille, y compris élargie et il a toujours été très important pour eux de nous faire savoir qu'ils participeraient (sous forme de prêt et non de dons, j'y tenais) si nécessaire (et bien que ça n'aura pas été nécessaire (je gagne quelques sous depuis), mes parents ont tenu à nous donner un coup de pouce à l'apparentement, avec lequel nous avons pu aménager la chambre pour l'arrivée de notre fils). J'ai bien compris que dans votre cas l'aide serait limitée, mais je tenais à partager mon expérience.

A un moment donné, nous avions imaginé/envisagé de faire un prêt si cela s'avérait nécessaire ... D'ailleurs, nous y penserons sûrement pour la deuxième procédure ...
agrément pour un enfant de moins de 6 ans en avril 2015
ABC
 
Messages: 175
Enregistré le: Mar 15 Avr 2014 16:39
Localisation: Cher

Re: Financement adoption

Message non lupar Fifoune » Jeu 9 Nov 2017 18:19

ABC a écrit:Parce que, même si c'est gênant, embêtant, frustrant ou difficile pour eux, il s'agit d'un projet de vie partagée par toute la famille, y compris élargie


Je rebondis sur cette phrase, qui est très juste : l'attente de nos enfants est aussi une attente de petits-enfants pour nos parents et donc, dans une autre mesure, difficile pour eux également. Nos 4 parents ont été éprouvés par l'attente de notre fille (c'était le premier petit-enfant des 2 côtés), même s'ils ne nous le montraient pas. L'attente de notre fils l'a été tout autant, même si d'autres petit-enfants sont arrivés dans l'intervalle, d'autant plus que l'aboutissement de la procédure était incertain.
Notre famille a toujours été partie prenante de nos projets d'adoption, du début à la fin. Nous leur avons naturellement demandé de l'aide quand nous en avons eu besoin. Nous avons remboursé une partie, mais la majorité a été un don (les mêmes sommes ont été données à nos frères et soeurs, pour que tout soit transparent). Nous avons la chance de bien tous nous entendre, et d'avoir des parents qui peuvent se le permettre, bien sûr, je conçois que ça ne soit pas la cas partout.

J'ajoute que tous les parents qui vont en PMA ne se posent pas la question du financement de leur projet parental (qui pourtant coûte sans doute autant qu'une adoption internationale) car la société le prend en charge... C'est juste un constat, qui ne résoud rien j'en suis consciente :) mais qui nous déculpabilise un peu : personne ne devrait avoir à s'endetter pour devenir parent.
Delphine (40 ans) maman d'une puce de 12 ans (Haïti, 2009) et d'un ptit gars de 7 ans (RDC, 2016)
Fifoune
 
Messages: 170
Enregistré le: Lun 25 Juil 2011 17:12

Re: Financement adoption

Message non lupar Aurore » Jeu 9 Nov 2017 19:09

ABC a écrit:De plus, même si vous ne vous faites pas d'illusions pour un pupille, votre projet peut encore évoluer ou correspondre au profil d'un enfant, dans un autre département par exemple.
Et puis, votre situation financière actuelle n'est pas celle de demain : un changement professionnel, un héritage (oui, c'est pas gai, mais ça arrive), un revirement de situation (primes, augmentation, gain au loto ;) ) ...


Il est quasiment certains (disons 97% de chances) que notre situation financière ne changera pas. Nous sommes fonctionnaires tous les 2, aucune augmentation de salaire ou de primes possibles, on ne joue pas au loto et côté héritage aucune tante pleine aux as qui nous a couché sur son testament ;)

ABC a écrit:Pour être précise, concernant notre procédure en Côte d'Ivoire, via OAA : nous avons versés actuellement 6000€ dont 500€ à l'acceptation par l'OAA (donc unique somme nécessaire dès le départ, et encore, cela peut vous prendre un peu de temps après l'agrément), 1200€ lors de l'envoi du dossier (nécessaire 3/4 mois après, pas de frais de traduction ou de légalisation pour nous) et le reste à l'apparentement (soit 1 an et demi après dans notre cas, car enfant grand et à besoin spécifique, souvent 2 ans/2 ans et demi dans notre OAA). Il nous restera 800€ à payer au moment du jugement, puis le voyage (2000€ estimés) et la vie sur place (1000€ estimés) soit environ 10 000€ tout compris.


Merci pour le détail, c'est très intéressant de savoir à peu près quelles sommes sont à débourser quand, ça permet de mieux gérer la partie financière je trouve.

ABC a écrit:A un moment donné, nous avions imaginé/envisagé de faire un prêt si cela s'avérait nécessaire ... D'ailleurs, nous y penserons sûrement pour la deuxième procédure ...


Je pense que nous passerons par le biais d'un prêt. C'est la seule solution envisageable pour nous, mais là encore nous ne pouvons nous permettre un gros prêt...

Fifoune a écrit:
ABC a écrit:Parce que, même si c'est gênant, embêtant, frustrant ou difficile pour eux, il s'agit d'un projet de vie partagée par toute la famille, y compris élargie


Je rebondis sur cette phrase, qui est très juste : l'attente de nos enfants est aussi une attente de petits-enfants pour nos parents et donc, dans une autre mesure, difficile pour eux également. Nos 4 parents ont été éprouvés par l'attente de notre fille (c'était le premier petit-enfant des 2 côtés), même s'ils ne nous le montraient pas. L'attente de notre fils l'a été tout autant, même si d'autres petit-enfants sont arrivés dans l'intervalle, d'autant plus que l'aboutissement de la procédure était incertain.
Notre famille a toujours été partie prenante de nos projets d'adoption, du début à la fin. Nous leur avons naturellement demandé de l'aide quand nous en avons eu besoin. Nous avons remboursé une partie, mais la majorité a été un don (les mêmes sommes ont été données à nos frères et soeurs, pour que tout soit transparent). Nous avons la chance de bien tous nous entendre, et d'avoir des parents qui peuvent se le permettre, bien sûr, je conçois que ça ne soit pas la cas partout.


Nous n'avons pas encore parlé de notre projet d'adoption à nos parents respectifs. Il est évident de toute façon qu'ils n'auront pas véritablement d'attente. Mes parents ont déjà 3 petits-enfants de moins de 5 ans dont ils sont gagas, et soyons honnêtes je pense que notre envie d'adoption va les surprendre et ils ne seront pas forcément très enthousiastes (pour eux, ça ne nous apportera que des ennuis, et pourquoi on s'embête avec ça...) Je peux me tromper... Par contre je sais qu'une fois l'enfant là ils le considèreront comme leur petit-fils/petite-fille à part entière (je vois comment ils ont accepté complètement ma belle-fille, je pense que ce sera pareil). Mes beaux-parents ont également déjà 3 petits-enfants et leur attente sera également très tempérée par cela même s'ils auront véritablement à cœur que notre projet aboutisse. Dans tous les cas, les uns et les autres nous aideront davantage une fois l'enfant chez nous, ce sera plus à leur portée de nous aider à payer un lit/des vêtements que de débourser une grosse somme.
Aurore
 
Messages: 52
Enregistré le: Lun 24 Juil 2017 20:07

PrécédenteSuivante

Retourner vers Agrément