Famille nombreuse, adoption et handicap

Questions relatives aux adoptions d'enfants à besoins spécifiques : plus âgés, en fratrie, malades ou porteurs de handicap

Famille nombreuse, adoption et handicap

Message non lupar louise60 » Lun 20 Fév 2017 15:03

Bonjour à tous et à toutes!
Nous sommes un couple de 31 et 33 ans, parents de 5 enfants biologiques de 10, 9, 6, 4, et 1 an. Nous avons depuis plus de 2 ans le projet d'adopter un enfant pupille porteur de trisomie 21.
Nous avons du suspendre la procédure d'agrément en 2015 au moment ou nous avons appris la tumeur cérébrale de notre petite troisième, alors âgée de 4 ans. Puis, notre petit dernier est né en mars 2016, à 6 mois de grossesse.
La tempête étant passée, nous reprenons donc depuis le début notre procédure d'agrément. Nous avons reconstitué le dossier et il est parti pour le CG le 14 février.
Nous sommes très préparés (réunions en couple avec l'EFA, rencontres avec des médecins spécialisés, participation en famille aux activités des associations pour la trisomie 21 ainsi que Efa, rencontre avec l'OAA Emmanuel Adoption, contact ERF, etc...) et nous sommes très actifs dans ce projet (hormis les périodes ou notre attention était portée à nos enfants en difficultés)

Nous allons donc commencer les entretiens d'évaluation, et nous avons peur de ne pas être compris. Nous savons que notre projet n'est pas humanitaire, que nous ne sommes pas des boulimiques d'enfants, que nous n'idéalisons pas l'arrivée de cet enfant, mais nous avons peur de ne pas réussir à faire comprendre ce projet si spécifique aux travailleurs sociaux. D'une part, comment expliquer notre souhait d'avoir une famille si nombreuse? Et d'autre part, comment expliquer le fait d'avoir envie d'adopter pour ce dernier enfant, et qui plus est d'adopter un enfant handicapé? Nous avons déjà nos propres réponses mais est-ce qu'elle conviendront aux travailleurs sociaux...(Je précise quand même que nous ne sommes pas religieux pour un sous. Je sais que souvent les familles qui ont notre profil sont catholiques. Ce n'est pas notre cas.)

Pourtant, nous les avons déjà rencontré une fois, en juin dernier. A l'époque, nous avions déjà envie de reprendre la procédure d'agrément mais notre petit dernier avait juste 3 mois. Nous avons rencontré la directrice su service avec une psychologue, et elles nous ont expliqué que notre dossier serait trop difficile à défendre devant la commission, avec un petit dernier aussi jeune. Nous avons très bien compris leurs arguments, et avons tout de suite adhéré à leur discours. Elles ont salués notre compréhension et ont trouvé notre attitude très raisonnable. Rien qui ne soit anxiogène pour la suite donc...Sauf que malgré cela, on flippe un peu!!!

Est-ce que parmi vous, il y a des parents de familles nombreuses qui ont fait le choix d'adopter. Comment avez-vous expliqué ce choix aux travailleurs sociaux? Quelles sont les questions qui vous ont été posées à ce propos?

Et concernant l'adoption d'un enfant porteur de trisomie 21 (ou autre handicap lourd), comment avez-vous défendu cette idée pour ceux donc c'est le projet?

Merci de m'avoir lu et au plaisir de vous lire à mon tour,

Louise
Louise, maman de 5 enfants et en route pour l'adoption d'un bébé pupille porteur de T21, dans l'Oise.
louise60
 
Messages: 2
Enregistré le: Lun 20 Fév 2017 00:27

Retourner vers Enfants à Besoins Spécifiques

cron