Les dispositifs proposés par l’éducation nationale en école primaire

1.    L’aide personnalisée 
2.    Les stages de remise à niveau 
3.    L’accompagnement éducatif 
4.    Le Programme personnalisé de réussite éducative (PPRE) 
5.    Le Projet d’accueil individualisé (PAI)
6.    Le Projet d’aide spécialisée (PAS), plus connu sous le nom de RASED
7.    Le Projet personnalisé de scolarisation (PPS)
8.    Le Programme de réussite éducative du plan de cohésion sociale (PRE) 
9.    Le projet d’école





1.    L’aide personnalisée



5 heures par semaine pour aider les élèves en difficulté  à mettre en place des stratégies efficaces, à gagner en autonomie, à construire leur sentiment de compétence ;
L’enseignant repère les fragilités, le conseil des maîtres propose un plan de travail sur un temps défini. Les parents doivent donner leur accord. Ils sont tenus informés des avancées.


2.    Les stages de remise à niveau



5 x 3 heures pendant les vacances de printemps, en début ou fin des vacances d’été pour permettre aux élèves de CM1 et CM2 de revenir sur des notions élémentaires en français et en mathématiques et restaurer l’estime de soi ;
Ces stages sont encadrés par un enseignant sur la base du volontariat. Ils sont proposés aux familles qui doivent donner leur accord signé.


3.    L’accompagnement éducatif



Offre complémentaire sur du temps périscolaire et dans un cadre partenarial (aide au travail scolaire ou méthodologique, recherche documentaire et aide aux devoirs, activités sportives ou artistiques) ;
Tous les élèves volontaires du CP au CM2 en éducation prioritaire ou hors éducation prioritaire s’il y a accord mairie/IA peuvent en bénéficier.


4.    Le Programme personnalisé de réussite éducative (PPRE)



Plan coordonné d’actions d’aide partant de la situation de l’élève et des objectifs de fin de cycle, traduit en objectifs à court terme assortis d’indicateurs d’évaluation, d’échéances et de bilans intermédiaires et comportant les points de vue de l’enfant et de sa famille.
Ce document doit être rédigé de manière à être lisible par tous et co-signé par les parents et l’élève.


5.    Le Projet d’accueil individualisé (PAI)



Projet destiné à faciliter l’intégration scolaire d’un enfant malade et comportant les modalités particulières de la vie quotidienne et les conditions d’intervention des partenaires (activités incompatibles, aménagements horaires, régimes alimentaires, …) ;
Ce projet doit être signé tous les ans entre la famille, le médecin scolaire, le directeur d’école, l’enseignant, un animateur ou toute personne susceptible de s’occuper de l’enfant.


6.    Le Projet d’aide spécialisée (PAS), plus connu sous le nom de RASED



Projet d’aide spécialisé complémentaire à l’aide apportée en classe précisant les objectifs visés, la démarche envisagée, sa durée et ses modalités d’évaluation ;
Ce projet est mis en place par le maître chargé de l’aide à dominante pédagogique ou à dominante rééducative en concertation avec le maître de la classe et /ou le conseil de cycle.


7.    Le Projet personnalisé de scolarisation (PPS)



Parcours de formation favorisant, dans la mesure du possible, la formation en milieu scolaire ordinaire et définissant ses modalités, son déroulement et les actions pédagogiques, psychologiques, éducatives, sociales, médicales et paramédicales répondant aux besoins particuliers d’un élève présentant un handicap.
Ce projet est  élaboré pour chaque enfant handicapé par l’équipe pluridisciplinaire (médicale, familiale et scolaire), à l’issue d’une évaluation de ses compétences et de ses besoins. Il est ajustable à la demande de la famille ou de l’école et signé tous les ans.


8.    Le Programme de réussite éducative du plan de cohésion sociale (PRE)



Programme cherchant à identifier globalement les difficultés et à apporter une réponse individuelle à chaque situation  par des actions de soutien à la parentalité ou bien d’aide aux devoirs ;
Une équipe pluridisciplinaire élabore le dispositif réglementé par une charte de confidentialité. Ces dispositifs de réussite éducative s'adressent prioritairement aux enfants de 2 à 16 ans situés en zone urbaine sensible, ou scolarisés dans un établissement relevant de l'éducation prioritaire.


9.    Le projet d’école



Il propose, dans le respect des textes officiels, des actions ciblées qui tiennent compte de la spécificité du public scolaire considéré. Parmi les axes de travail, figure celui du traitement de la difficulté ;
il est élaboré par l’ensemble de l’équipe, puis soumis à l’avis du conseil d’école.


Pour aller plus loin : une sélection thématique sur Educasources


Retour page précédente